fr France Paratonnerres - Le phénomène foudre


La foudre est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive qui se produit lorsque de l’électricité statique s’accumule entre un nuage et la terre. La différence de potentiel électrique entre les deux points peut aller jusqu’à 100 millions de volts et produit un plasma lors de la décharge, causant une expansion explosive de l’air par dégagement de chaleur.

• En se dissipant, ce plasma crée à la fois un éclair de lumière (la foudre) et un son (le tonnerre).
• La formation ou l’arrivée d’un nuage orageux provoque la création d’un champ électrique entre le nuage et le sol.
• L’éclair entre le nuage et le sol est constitué par des traceurs descendants, mais également par des traceurs ascendants.
• Le traceur descendant négatif (cas le plus général), prend naissance au sein des masses négatives du nuage.

Ce traceur progresse ensuite en direction du sol, par bonds successifs (contrairement au traceur positif qui, lui, progresse de façon quasi continue) de quelques dizaine de mètres et avec des temps d’arrêts de 40 à 100μs entre bonds.


La réalisation d’une protection contre le risque foudre implique d’intégrer les conditions géographiques et climatiques, afin de déterminer le niveau d’exposition de la structure à protéger :

• Le niveau kéraunique Nk : Valeur annuelle moyenne du nombre de jours d’orages (jours où l’on entend le tonnerre en un lieu donné).
• La densité de foudroiement Ng : Valeur moyenne du nombre d’impacts de foudre constatés par an et par km².


Sans protection appropriée, la propagation du courant de foudre peut se traduire par de multiples effets qui se divisent en deux grandes catégories : les effets directs et les effets indirects :

• Les effets directs (Mécaniques, thermique, électrochimiques, tensions de pas…
• Les effets indirects (Surtensions, montées en potentiel de la terre, remontées de terre…)

Pour réduire et se protéger de ces différents effets, il est nécessaire de mettre en place une Installation Extérieure de Protection Foudre (IEPF) et Intérieure (IIPF) suivant les règles de l’art et les normes en vigueur en accordant une attention particulière aux prises de terre et à leurs interconnexions avec les éléments conducteurs se situant à proximité des descentes de paratonnerres et les masses électriques de l’installation.